Lettre ouverte à tous mes fidèles

Dieu m’a envoyé un mail sur ma messagerie yopmail, et il m’a chargé de vous le transmettre à tous. Je sais que je suis peu de choses mais tapez pas, je suis juste le messager.

Mes chers fidèles:

Ici la voix. Non je rigole, ici Dieu.

Bon disons les choses clairement. Vous m’embarrassez.

Vous m’embarrassez parce que vous n’arrêtez pas d’écrire des conneries à mon sujet et ça commence à bien faire.

Sérieusement le concept d’un être âgé de 13 700 000 000 d’années (pour les syndicats) et de 4000 ans et des poussières (selon la police), créateur de milliards de millions d’univers mais qui se préoccupe quotidiennement de la petite vie de 7 milliards de bipèdes narcissiques et ingrats ? PLEASE.

Si j’avais été révélé je vous aurai laissé un guide un peu plus efficace qu’un ramassis de textes compilés à travers 4000 ans d’oralités et d’influences mythologiques diverses (y compris emprunté à mes dieux rivaux). Je vous défie d’ailleurs de me dire quoi que ce soit sur les auteurs, leur crédibilité, leurs motivations et pourtant vous les citez à longueur de temps pour interpréter ce que j’aurai soi-disant dit à Pierpoljak dans les catacombes. RESPECTEZ-MOI.

Si j’avais envoyé mon « fils » sur Terre (ah ah elle est bien bonne), je lui aurai fait visiter les chinois, les japonais, les européens, les africains, les aborigènes, les indiens d’Amérique et d’ailleurs, les habitants d’Indonésie, des steppes de Mongolie, et de tout les territoires civilisés de l’époque. Pas juste quelques juifs illettrés. Si mon fils avait été mon fils il aurait exhibé un savoir plus révolutionnaire que le corpus de connaissances dont tout le monde avait accès à l’antiquité.

Si la démonstration de mon existence avait été si manifeste je n’aurai pas passé mon temps à jouer à cache cache. Esquivant toutes les possibilités d’assumer mon existence mais en même temps condamnant au bûcher éternel toutes les personnes qui seraient amenées à en douter -_-‘.

Si j’avais été si sage, si grand et si magnanime, les actions les plus insignifiantes avec lesquelles vous décorez vos existences n’auraient vraiment aucune importance.

Si j’avais été préoccupé par le bonheur de mes fidèles, leur émancipation, leur accès au savoir et leur liberté de construire leur vie vers le chemin le plus lumineux qu’ils puissent imaginer… Il y’ a longtemps que j’aurai débarrassé le monde du cancer de l’obscurantisme, de l’extrémisme et du fondamentalisme.

Vous avez besoin de vous calmer un peu. Il me semble que vous êtes un peu trop nombriliste. J’ai crée des millions d’espèces sur des milliards d’années, vous n’avez pas régné aussi longtemps que les dinosaures mais vous avez quand même réussi à nécroser ma planète, à faire disparaître des milliers d’espèces issues de ma création, à perpétrer en mon nom les pires ignominies qu’on puisse imaginer… Et vous seriez les seuls à pouvoir espérer une vie éternelle ?

Grandissez un peu nom de l’homme. VOUS ALLEZ MOURIR. Faîtes vous une raison. J’y suis parvenu. Au moins dîtes-vous que vous avez vécu. Ceci n’est pas forcément mon cas vu qu’il est  probable que je n’existe pas !

Ce qui caractérise la religion que vous partagez c’est vos origines. Si vos parents sont musulmans il y’ a de grandes chances que vous soyez musulman. Le même raisonnement s’applique aux juifs, chrétiens, islamistes, shintoïstes, animistes, noëlistes… Bon ok peut être pas les noëlistes.

Si vous pensez  avoir accès à la vérité sachant que tous les autres en sont exclus alors vous admettez le fait que votre salut est uniquement dû à une loterie cosmique totalement arbitraire.

Si vous êtes folichon d’avoir les grâces d’un Dieu capricieux et autoritaire grand bien vous fasse. Si au contraire vous êtes craintifs soyez rassurés mes amis. Un tel dieu n’est pas Dieu.

Il n’y a pas de « Dieu », du moins au sens vous l’entendez. Il est possible qu’une telle entité existe, je n’en sais rien. Mais je suis sûr d’une chose.

Toutes les religions sont des mensonges.

Publicités